Contexte

Fondé au début des années 80, le Hezbollah a réussi à se développer de manière exponentielle et à assoir plus solidement son pouvoir. Il contrôle désormais de vastes étendues du territoire libanais et est devenu la force militaire la plus importante et la plus puissante du Liban, éclipsant même l'armée libanaise régulière. Depuis sa constitution, le Hezbollah est devenu une organisation aux multiples facettes, fonctionnant simultanément en tant que parti politique, mouvement de protection sociale, groupe terroriste et entreprise criminelle au niveau mondial.

Bien qu'il se présente comme un parti politique, une organisation caritative et une représentation légitime de la communauté chiite libanaise, le Hezbollah est responsable de nombreux attentats terroristes meurtriers, du blanchiment de milliards de dollars et du trafic de drogues et d'armes illégales dans le monde entier. Les allégeances du Hezbollah vont à l'Iran, d'où provient l'essentiel de son financement.

Par conséquent, le Hezbollah se pose davantage comme mandataire iranien qu'une organisation libanaise, s'étant profondément impliqué dans la guerre civile syrienne et lançant occasionnellement des attaques contre Israël, ennemi de l'Iran.
 

Designation-Hezbollah.png

Tout en s'appuyant sur le terrorisme ainsi que sur d'autres activités illégales, le Hezbollah redouble d’efforts pour se présenter comme un parti politique légitime au sein de l’état souverain du Liban. Il réussit dans certains cas. Le Hezbollah est parvenu à inventer le mythe des « ailes » distinctes dans l'organisation, conduisant de nombreux pays à désigner uniquement l’« aile » militaire du Hezbollah comme groupe terroriste et à exclure celle liée à la politique.

Il est intéressant de noter que le Hezbollah lui-même rejette très souvent ce mythe, à l’instar des hauts responsables du groupe terroriste qui ont affirmé à maintes reprises que cette distinction est une invention de l’Ouest. 

Les conséquences découlant de cette incompréhension du fonctionnement du Hezbollah sont graves et considérables. Le Hezbollah est fortement impliqué dans le trafic mondial de drogues, la contrebande de diamants, le blanchiment d'argent et le trafic d'êtres humains en Europe, en Afrique et en Amérique du Sud. La liberté de mouvement, dans le monde entier, des membres du Hezbollah qui ne sont pas affiliés à l'« aile » militaire de l'organisation renforce la présente du groupe terroriste sur la scène internationale et lui permet, en toute impunité, de maintenir et augmenter ses sources de financement.

En outre, le Hezbollah fait passer des drogues et des armes en contrebande dans tous les pays où il intervient, provoquant une augmentation de la criminalité locale et de l’abus de drogues. Les gouvernements, qui insistent pour soutenir l’image inventée selon laquelle le Hezbollah a deux « ailes » distinctes, ne parviennent pas à protéger leurs citoyens.
 

Structure

Le Hezbollah est un protégé iranien, agissant sous les auspices de la République islamique, et de son guide suprême et gouvernement, qui entretient des liens étroits avec le régime syrien el-Assad. L'Iran continue de dispenser au Hezbollah une formation, des armes et d'autres matériels militaires, ainsi qu'une aide politique, diplomatique, monétaire et organisationnelle.

Le Hezbollah reçoit également des fonds provenant de dons privés, principalement de communautés chiites libanaises en Afrique, en Asie, en Europe, en Amérique du Nord et en Amérique du Sud.

Le Hezbollah dispose des capacités d'une armée : Avec ses 45 000 combattants, il constitue l'un des acteurs non étatiques les mieux armés du monde. Il dispose d'un arsenal important et varié d’environ 150 000 missiles. Cet arsenal technologiquement avancé est constitué de missiles pouvant frapper n'importe quelle région sur le territoire israélien. Le Hezbollah possède également des missiles sol-air, des armes antichars et un programme de drones modernes.
 

Hezbollah a global threatB3.jpg

Hassan Nasrallah, son Secrétaire général, en assume la direction. Le conseil exécutif de l'organisation est placé sous l’autorité de Hashem Safi Al Din, commandant en second du Hezbollah, qui est chargé de la politique et des opérations du groupe.

Trois principales branches du Hezbollah sont engagées dans le terrorisme international :

1. L'Organisation de sécurité extérieure (ESO)

L'Organisation de sécurité extérieure (ESO), également appelée unité 910, dirigée par Talal Hamia. L'ESO est chargée de conduire toutes les activités terroristes du Hezbollah en dehors du Liban. Elle était dirigée par Imad Mughniyeh jusqu'à ce qu'il soit tué en 2008. 
Dans le but de faciliter ses actions dans le monde entier, l'ESO établit des liens avec le personnel qui soutient le Hezbollah et qui est résident permanent à l'étranger, tirant parti de ces connexions à des fins logistiques et opérationnelles. Les agents de l'ESO effectuent diverses missions, notamment la collecte de renseignements opérationnels, la préparation de plans d'urgence à utiliser à tout moment et sans préavis, l'obtention de documents d'identité et de voyage étrangers, la location de résidences protégées et la fourniture de matériel. Les opérations exécutées par cette unité sont étendues et témoignent du mépris insensible de tout ce qui se trouve sur son chemin, comme en témoignent les énormes quantités d'explosifs qu'elle a utilisées dans ses attaques.

2.La Composante des affaires commerciales (BAC)

La Composante des affaires commerciales (BAC), sous la direction d'Abdullah Safi Al-Din, est chargée du financement du Hezbollah, notamment bon nombre de ses opérations en Syrie, et assure le financement principalement grâce à l'argent du trafic de drogue.

La BAC utilise des sociétés de façade pour cet argent sous la forme d’entreprises discrètes telles que des épiceries, banques, hôtels et compagnies maritimes. Les opérations de la BAC comprennent également l’introduction clandestine physique de cocaïne d'Amérique du Sud, et pas seulement le blanchiment d'argent qui va de pair avec les drogues, qui est ensuite vendue en Europe et met en danger ses habitants.
 

3.Le ministère des Affaires étrangères (FRD)

Le ministère des Affaires étrangères (FRD) du Hezbollah assure la présence publique de l'organisation dans le monde entier. La branche est dirigée par Ali Damush, membre senior du Hezbollah, qui a été qualifié de Terroriste mondial expressément désigné (SDGT) par le département d'État américain en 2017.

Le FRD est prend également par à des opérations clandestines dans le monde, y compris le recrutement de nouveaux membres, le financement et les activités de renseignement, ce qui augmente encore la probabilité de terrorisme national et d’activité criminelle locale accrue.
 

Toutes les unités mentionnées ci-dessus fonctionnent en coordination avec le conseil exécutif sous la direction de Hashem Safi Al Din, et à terme de Hassan Nasrallah, le Secrétaire général du Hezbollah. Le Hezbollah est une organisation extrêmement efficace et confortablement financée qui dispose de relations à l’échelle internationale par l’intermédiaire d'expatriés libanais. En tirant parti de ces connexions, le Hezbollah peut agir pratiquement n'importe où dans le monde.

© Copyright 2020 - Abba Eban Institute for International Diplomacy

Site Design: Studio Tiltan